Histoire du « Wire Wrapping »

Le « Wire wrapping » (ou « enroulement de fil ») est une technique ancestrale, utilisée par les artistes et créateurs de bijoux depuis des milliers d’années.

Certains érudits auraient en effet identifié la technique du « Wire wrapping » comme une forme d’art datant au moins d’environ 2000 ans avant JC. Des chercheurs ont retrouvé des bijoux ou composants de bijoux en fil spiralé ( les spirales étant fréquemment retrouvées dans les techniques « Wire wrapping ») dans différents lieux, tels que dans les tombes royales d’Ur (une cité Sumérienne), dans des tombes égyptiennes, ou encore dans des restes de la Rome antique.

La technique du « Wire wrapping » pour la création de bijou était donc un art inventé par les civilisations anciennes qui ne nécessitait ni colle, ni soudure, ni tout autre type d’agent pouvant assembler des pièces. Les bijoux utilisant cette technique ont duré et nous sont parvenus aujourd’hui.

Il s’agissait d’un artisanat connu en bijouterie pour utiliser le métal et être mis en œuvre sans l’aide de soudure ou de moulage : la cohésion de l’ensemble du bijou dépendait donc entièrement de la manière dont les fils ont été travaillés et tressés.

En utilisant cette technique, les artistes pouvaient concevoir des bijoux uniques qui résisteraient à l’épreuve du temps.

Fibule à spirale, datée de 1250-850 avant JC trouvée à Feuersbrunn (Autriche), exposée au Naturhistorisches Museum de Vienne.
source : AKG images
Une bague Romano-Britannique datée du 4eme siècle,
trouvée à Cambourne (Cambrigeshire, Angleterre)
source : Wessex archeology

~ ~ ~ ~ ~ ~

M’inspirant de ces techniques et laissant ensuite parler mon imagination, je créé mes bijoux à l’aide de fils de cuivre ou de laiton que je tresse minutieusement à la main, comme pouvaient le faire les artistes et créateurs de l’époque. Mes créations sont bien sûr disponibles depuis ma boutique en ligne.

Collier « Le Sentier Forestier » (2019)
Entièrement créé par mes soins à partir de fils de cuivre & laiton tressés, autour d’un cabochon d’unakite.